• Salut tout le monde !

    Je reviens sur le blog après des semaines d'absence pour vous parler d'un swap livresque réalisé via la plateforme Livraddict.

    Pour ceux qui ne seraient pas à l'aise avec le concept de swap, il s'agit d'un échange de colis autour d'un thème. Concrètement, un thème est proposé, avec un contenu de colis, les participants s'inscrivent et doivent constituer leur colis qu'ils envoient ensuite à leur binôme.

    J'ai moi-même organisé ce swap, et je tiens une nouvelle fois à m'excuser auprès des participants, et surtout de mes deux swappées, du retard que j'ai eu suite à des difficultés personnelles. Mais tout est rentré dans l'ordre, les colis ont été envoyés et reçus !

    Le thème de ce swap était donc les mignonneries : les participants devaient constituer un colis le plus mignon possible en fonction des goûts de leur partenaire. Il devait contenir :

    - deux livres

    - 3 à 5 mignonneries

    - marque-page

    - des gourmandises

     

    J'ai fait ce swap avec deux personnes différentes, j'ai donc envoyé et reçu deux colis.

    La première personne avec qui j'ai échangé un colis est Tinker, et voici le colis que je lui ai envoyé : http://lireoudormir.blogspot.fr/2016/10/swap-mignonneries.html

     

    Maintenant, place au sien !

    Swap Mignonneries #1

    Swap Mignonneries #1

    Un énorme colis tout rempli !

    Swap Mignonneries #1

    Je dois avouer que j'ai eu du mal à prendre les photos, j'étais tellement pressée de tout ouvrir !!

    Swap Mignonneries #1

    Et en plus il y avait des détails tout mignons !!!!

    Bref, on passe au déballage !

    On commence par les goourmandises !

    Swap Mignonneries #1

    La petite jarre est trooooop belle et a trouvé sa place dans ma cuisine ! Et les nougats *.* Des lustres que j'en avais pas mangés !

    Les livres ...

    Swap Mignonneries #1

    Alors entre celui que je voulais depuis un moment (à gauche) et le second qui sera une découverte ... j'étais RA-VIE !!! Le livre découverte est une merveille pour les yeux, je le trouve vraiment magnifique ! J'ai hâte de me plonger dans l'histoire, qui j'espère, me fera me réconcilier avec ce genre littéraire !

    Place aux mignonneries !

    Swap Mignonneries #1

    Alors déjà du washi tape trop mignon, que je n'avais pas encore (car oui, j'ai déjà une sacrée collection !) !

    Un miroir trop chou qui me suit partout dans mon sac à main !

    Des post-it en coeur que je suis ravie de coller partout ahah !

    Des stickers devant lesquels j'ai fondu en "ohhhhhh c'est trop mignooooooon" et que je commence à mettre partout aussi (super mature la prof !) !

    Un crayon de papier sublime qui va faire sensation à l'école !

    Une mini gomme extra qui vient compléter ma collection de minions !

    Un marque page sublime avec des hiboux, il est devenu mon préféré parmi la vingtaine que j'ai déjà, nan mais regardez -moi ces hiboux mignons quoi *.* !

    Et enfin ...

    Swap Mignonneries #1

    UNE POP MAXIMUS !

    J'ai poussé un cri en la déballant ! Si,si, vraiment !

     

    Alors Laeti, un ENORME merci pour tout ça, j'ai été ravie de ce colis, absolument tout m'a fait craqué ! Merci merci merci !!!!


    votre commentaire
  • U4 Koridwen - Yves Grevet

     

    Titre : U4 Koridwen
    Auteur : Yves Grevet
    Édition : Nathan - Syros Jeunesse
    Collection : Grand Format
    Parution : 18 août 2015
    Pages : 300

     

     

    Après Jules, j'ai attaqué Koridwen de l'auteur Yves Grevet. Il s'agit de l'histoire la plus liée à Jules, même si les quatre personnages se rejoignent tous à un moment donné. Il est selon moi assez différent de Jules néanmoins, puisque Koridwen part de Bretagne pour rejoindre Paris, tandis que Jules habite à Paris même. Le début consiste donc en un voyage vers la capitale assez intéressant je trouve.

    « Ma grand-mère m'a toujours enseigné que la vie était précieuse, celle des hommes comme celle des animaux ou même des plantes. On ne peut s'autoriser à la supprimer qu'en cas de nécessité absolue.»

     Synopsis

    Pour faire court :
    4 auteurs
    4 romans
    4 personnages
    4 destins
    1 rendez-vous

    Il s'agit donc d'une série de 4 livres, qui peuvent se lire dans n'importe quel ordre, et vous pouvez même n'en lire qu'un, deux ou trois. Chaque livre porte le nom de son protagoniste principal.

    L'histoire est post apocalyptique. U4 est le nom d'un virus (U pour Utrecht qui est la ville des Pays-Bas dans laquelle il est apparu, et 4 pour "4ème génération"). Ce virus a décimé plus de 90% de la population mondiale et quasiment la totalité des survivants sont des adolescents âgés de 15 à 18 ans.

    On suit alors le destin de 4 adolescents (Jules, Stéphane, Yannis, Koridwen) qui tentent de survivre jusqu'à la date d'un certain rendez-vous, où ils comptent se rendre. Voilà ce qui les lient.

    Plus d'infos ici : https://www.youtube.com/ watch?v=S8Y4xRbFGQM

     Résumé de l'éditeur : Koridwen est la dernière survivante d'un hameau de Bretagne. Avec l'aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l'a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d'un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d'aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.

     

    Avis

    Je trouve que l'histoire de Koridwen monte d'un cran par rapport à celle de Jules. Le personnage est plus profond, ses nombreuses rencontres plus poussées, et elle en a beaucoup plus dans le froc que son acolyte du jeu WOT. Mais je suis passée à côté d'un trop grand nombre de choses dans ce roman ...

    « A leurs yeux, je suis une héroïne et elles disent envier mon courage.
    De quoi parlent-elles ? J'ai si souvent peur. »

    L'héroïne est réellement intéressante car pour une fois une fille n'est pas faible sans pour autant être une machine de guerre non plus puisqu'elle doute souvent. J'ai aimé la façon dont l'auteur a joué avec son esprit, la faisant tantôt aller vers une force insoupçonnée la poussant à se dépasser et à surmonter ses peurs, tandis que parfois elle tombe au plus bas avec l'envie d'en finir.

    Par contre, j'ai été blasée par les répétitions de scénario. Par exemple les cantiques, au bout du quatrième j'ai envie de dire que c'est bon, on a compris. Et puis les personnes qu'elle croisent tombent comme des mouches en permanence, c'est un peu "grossier" aussi, et facile puisque ça lui fait éviter les relations sociales, et l'auteur n'a donc que du personnage de Koridwen à s'occuper.

    Je me faufile jusqu'à la pièce principale.
    Je me plante devant la baie vitrée et admire la vue.
    C'est une immensité grisâtre qui pourrait faire penser à l'océan.
    La pluie qui ruisselle sur la vitre me rappelle ma Bretagne.
    Paris est éteinte. Ce n'est plus la "Ville-Lumière".

    Là où d'autres personnages privilégiaient le côté scientifique (Stéphane), Koridwen est plutôt branchée mysticisme avec le folklore breton via la grand-mère de l'héroïne. L'histoire jongle donc entre le côté réalité et le côté magie. L'auteur nous offre un récit bien ancré dans le réel, avec la propagation du virus et les premiers changements radicaux dans la vie des survivants, et dans le même temps, un récit plus mystique. Même si ce dernier est assez bien mené, je trouve que cela dénote avec le reste de la série puisqu'aucune allusion n'est faite dans les trois autres, et la fin de Kori est assez ... étrange comparée aux autres, si ce n'est décevante.

    Car après tout je m'étais faite à l'idée que l'histoire était un peu plus marginale que les trois autres, et finalement ça avait son charme quelque part. Mais la fin ... j'aurais préféré ne pas la lire, honnêtement. Elle m'a tellement déçue qu'elle m'a laissé un goût amère et j'ai eu du mal à retrouvé les points positifs, les choses que j'avais adoré dans l'histoire.

    Je crois que ce que j'ai préféré dans cette deuxième lecture, c'est le fait de retrouver des scènes de Jules d'un point de vue différent. C'est bien fait et les personnages voient et interprètent ces moments vraiment différemment. Je pensais que voir deux fois les mêmes choses (et puis quatre fois après avoir lu la série) serait lassant, mais pas du tout, au contraire ! Certains personnages remarquent des choses que les autres ne considéraient pas comme important pour le souligner, ce qui donne en fin de compte une histoire très complète. Encore un bémol toutefois, qui là est venu s'ajouter une fois que j'ai lu Stéphane et Yannis, je trouve que le fait de se croiser et de vivre l'histoire ensemble n'est absolument pas assez poussé dans Jules et Koridwen. Stéphane et Yannis, j'en parlerai dans les prochaines chroniques, passent un long moment ensemble et c'est vraiment presque jouissif de voir les deux côtés de l'histoire (même quand ils ne sont pas ensemble les histoires se croisent par d'autres moyens, c'est pour dire !). Alors que dans Jules et Koridwen on a l'impression que ça reste un prétexte et que tout est bon pour s'éviter, surtout dans Koridwen puisque Jules lui fait part plusieurs fois de son envie de retrouver Kori, alors que cette dernière l'évite à de nombreuses reprises.

     

    « L'envie d'aller retrouver les autres dans la mort continue de me hanter. Ce qui me retient d'en finir, ce n'est pas la peur du grand saut, c'est le sentiment de commettre une faute, de transgresser un ordre naturel selon lequel on ne décide pas soi-même de la fin de son existence. »

     

    Enfin, pour terminer avec Kori, je trouve qu'il manque de moments vraiment puissants qui m'ont marqués (contrairement à Jules, mais je ne vous spoilerai pas) mais dans l'ensemble ça n'a pas été désagréable à lire du tout !

     

     

    Note : 16 / 20

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire